Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le matin, il y a 3 an

Fondation Hassan II pour les MRE Rachid Hachami, explorateur de multiples disciplines plastiques
Le nouvel espace Rivages de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidants à l’étranger accueille, du 9 septembre au 7 octobre, une collection des œuvres du plasticien Rachid Hachami. «Les détails, un ensemble» est l’intitulé de l’exposition de cet artiste séduit par l’exploration de diverses disciplines plastiques.

En dehors de la peinture, Hachami aime toucher, entre autres, à la photographie, l’installation, la vidéo… et ce dans le cadre de sa recherche continue consistant à expérimenter plusieurs supports et techniques pour mettre en exergue sa réflexion créative. «Ce qui m’intéresse dans la recherche artistique, ce n'est pas simplement la peinture, mais l'enchainement d'émotions et de réflexions qu'elle suscite», avait souligné Rachid Hachami, dont le travail plastique prend naissance à travers la manipulation de la matière et de la couleur pour exprimer ses émotions dans des œuvres qui ont pu conquérir l’esprit des professionnels et des connaisseurs dans le domaine. Cela fait une trentaine d’années que Hachami livre ses créations artistiques, dont beaucoup font partie de collections privées en Suisse, en Espagne, en France, en Allemagne et aux États-Unis.

Cet hispano-marocain réside depuis 1986 en Europe (en France puis en Espagne). Mais à chaque fois qu’il présente ses travaux au Maroc, il est très content de revenir dans son pays et de faire découvrir ses œuvres. Hachami considère l’immigration comme un ensemble, où les évènements proprement dits ne constituent que des détails. «Ma migration est vécue comme celle de beaucoup d’autres Marocains qui décident de vivre loin de la mère patrie. Quand je quitte mon pays, je quitte d’abord ma famille, avant mon pays. Quand je reviens, c’est pour eux et pour le pays. Mon père n’a jamais vu mon travail, ma mère a vu quelques tableaux de mes débuts artistiques. Les deux sont décédés. Je suis de retour pour montrer mon travail qui a atteint une certaine maturité. Ce retour est symbolique, c’est pour être présent plus souvent au Maroc».

En 2015, ses œuvres furent très appréciées lors de leur accrochage à la galerie Bab El Kébir, car elles dénotent un style particulier, ne ressemblant pas aux productions de couleur et de transparence actuelles. «Ses tableaux sont plutôt optimistes, ludiques, avec un humour parfois potache. Ils entrainent rêve et regard, inspirés qu’ils sont par la vie actuelle. Un monde vu à travers les yeux d'un professionnel, ce que révèlent ces couches de couleurs ce sont des atmosphères, issus de notre quotidien. Tout cela sur des fonds très travaillés. Un geste d’amour d'un corps en action». Entre les années 2006-2013, Hachami a été considéré par les critiques comme un artiste typique, où le tableau devient un arrêt sur image, une histoire à découvrir et à vivre, où l’observateur est libre d’interpréter et de se constituer une idée sur la signification du sujet abordé. Toujours en quête du renouveau, Hachami ne ménage aucun effort pour multiplier les thèmes et les idées à la recherche d’une progression continue dans son travail plastique. Détenteur de plusieurs diplômes en arts plastiques, notamment de l’École nationale des beaux-arts de Dijon et de l’École des beaux-arts et de l’image d’Épinal, l'artiste a déjà remporté, en 2004, le Premier Prix du Concours européen de peintures à Mainz en Allemagne. L’Espace Rivages lui ouvre ses portes pour lui permettre d'être en contact avec ses concitoyens et échanger avec eux sur son expérience plastique.



lire la suite sur le site le matin
Lire aussi

Melehi exprime ses inquiétudes face au changement climatique.

Les tableaux de l’artiste reflètent symboliquement les attentes et les préoccupations des enjeux environnementaux d’aujourd’hui et de demain.
L'actrice écossaise Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition du FIFM.

L'actrice écossaise Tilda Swinton présidera le Jury de la 18e édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM), prévue du 29 novembre au 7 décembre, ont annoncé les organisateurs dans un communiqué. Actrice iconoclaste, passionnée et multi-primée, Tilda Swinton succède ainsi à James Gray pour présider le Jury de cette édition du FIFM, indique le communiqué.
Le roman de la main

Du 17 septembre au 15 novembre, la Villa des Arts de Casablanca abrite une exposition rétrospective de l’oeuvre de Hamid Douieb, artiste peintre marocain installé à Bruxelles. Dans l’un des textes du beau-livre accompagnant l’événement, Youssef Wahboun dégage les forces majeures d’une expérience artistique vouée à une perpétuelle interrogation sur le statut de la représentation.
Voici les différentes productions étrangères actuellement en tournage au Maroc

Le Centre cinématographique marocain a publié sur son site officiel la liste des différentes productions étrangères actuellement en tournage au Maroc. Au total, trois longs métrages et deux séries télévisées ont décidé de tourner au Royaume, compte tenu de la diversité de ses paysages.
Défi de la lecture arabe : Une Marocaine en phase finale

Huit élèves prennent part aux phases finales de l'émission «Défi de la lecture arabe», dont la Marocaine Fatima Ezzahrae Akhyar.
L’EXPOSITION HORS DU TEMPS D’ILHAM LARAKI.

L’artiste peintre et plasticienne Ilham Laraki Omari présente son œuvre «7“Temps» jusqu’au 13 octobre à l’occasion du Salon d’automne de Paris.
Six films marocains en lice à Alexandrie.

Six films marocains prennent part à la 35e édition du Festival du cinéma méditerranéen d'Alexandrie.
Décès de Talaat Zakaria, icône du cinéma égyptien.

Le syndicat égyptien des acteurs a annoncé le décès de l'artiste, Talaat Zakaria, considéré comme l'un des artistes les plus importants et célèbres du pays.
Quand Benyoussef revisite l’expressionnisme cubisme.

Il présente «Un monde dans des miroirs fragmentés» à la galerie de la Fondation Mohammed VI.
Le film turc "lourd fardeau" décroche le Grand Prix du festival du court-métrage méditerranéen de Tanger

Le film turc "lourd fardeau", du réalisateur Yilmaz Ozdil, a remporté le grand prix de la 17è édition du Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger (FCMMT), placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


DELL - SP2208WFP
Description du produit: DELL SP2208WFP
Taille de l’écran: Moniteur LCD Large 22 pouces
Temps de réponse : 2 ms (GTG / Gris à gris)
Ecran / Résolution maxi: 1680 x 1050 pixels
Technologie d’écran: Matrice active TFT
Webcam incorporée 2.0 millions de pixels
Luminosité: 300 cd/m²
Entrées Vidéo : VGA • DVI-D • HDMI
Rapport de contraste d’image: 2000:1

Leguide Voyage


Galerie d'Alice
Un espace prestigieux rassemblant des oeuvres de qualité. Ouvert depuis août 2006, La Galerie d'Alice propose dans un cadre raffiné et accueillant, une sélection régulièrement renouvelée d'oeuvres artistiques en provenance des différentes provinces du Maroc mais aussi réalisées par d'autres artistes, africains ou européens, résidant dans le pays.