Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 an

Le CNDH en train d’ancrer les droits culturels dans les provinces du Sud
Ces activités traduisent la volonté du CNDH et ses partenaires de redoubler d’efforts pour promouvoir le patrimoine saharien à travers des ateliers de formation, des pièces de théâtre…

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), en partenariat avec la Fondation Almouggar et le Centre des études sahariennes, participe au Moussem de Tan Tan qui se tient du 5 au 10 mai avec une série d’activités visant la consécration des droits culturels de la population locale.

Placée sous le thème «Le patrimoine saharien : oralité et savoir-faire ancestraux», la participation du CNDH aux activités du Moussem de Tan Tan s’inscrit dans le cadre de sa contribution à la promotion des droits culturels, dont le patrimoine hassani consacré par la nouvelle Constitution en tant que composante des expressions culturelles marocaines et affluent authentique de l’identité marocaine.

Le CNDH participe à cette nouvelle édition du Moussem, classé par l’Unesco patrimoine immatériel de l’humanité, avec un programme culturel riche et varié qui vise à promouvoir le patrimoine saharien à travers des ateliers de formation, des pièces de théâtre, des rencontres thématiques, et des activités pour le public jeune. Le CNDH tient par la même occasion un stand qui présente les publications du Conseil et celles du Centre des études sahariennes.

Le programme du CNDH de cette édition comprend une table ronde sur le Moussem de Tan Tan et la Convention de l’Unesco, la présentation du film documentaire sur l’inventaire du patrimoine culturel et naturel de la région d’Aousserd, ainsi que la présentation et la signature de l’ouvrage «Arts et coutumes des maures», et du «Glossaire environnemental hassani». Ces activités traduisent la volonté du CNDH et ses partenaires de redoubler d’efforts pour promouvoir le patrimoine saharien à travers des ateliers de formation, des pièces de théâtre, des rencontres thématiques, des présentations d’ouvrages et des activités pour le public jeune.

Cette mobilisation s’inscrit dans l’action du Conseil pour la concrétisation de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ratifiée par le Maroc en 2006. Cette dernière se réfère explicitement dans son préambule aux droits de l’Homme et aux instruments internationaux y afférents, notamment la Déclaration universelle des droits de l’Homme, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Ce référentiel a été enrichi et renforcé par l’adoption de la nouvelle Constitution du Royaume qui accorde un intérêt majeur aux droits culturels et à la promotion de la diversité des composantes de l’identité nationale, dont la culture hassanie.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Festival international du Raï d’Oujda: De jeunes talents offrent un show survolté.

Des résonances empreintes d'énergie et de gaieté et des rythmes déchainés puisant dans le riche répertoire de la chanson Rai, tel est le cocktail musical offert par une dizaine de jeunes talents, mardi soir, dans le cadre la 12ème édition du Festival international du Raï d'Oujda.
Quand Issam Kamal chante l’aïta mersaouia.

Il signe son retour avec un nouveau single
La ville d'Oujda jumelée à Al-Qods.

Le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laâraj, et son homologue palestinien Ihab Bseiso, ont signé, samedi à Oujda, une convention de jumelage entre les villes d’Oujda, capitale de la culture arabe au titre de l’année 2018, et d’Al Qods, capitale permanente de la culture arabe.
Visite au Maroc d'une délégation de la ville de Saint Etienne.

Dans le cadre du renforcement de la coopération décentralisée entre le Maroc et la France, une délégation de la ville de Saint-Etienne (sud-est) composée de responsables de la Mairie et de représentants de la Grande Mosquée Mohammed VI de cette ville (GMSE), effectue à partir de lundi une visite d’une semaine dans le Royaume.
Signature de partenariats pour la promotion de la culture dans la province.

Plusieurs accords de partenariat portant sur la promotion du secteur culturel dans la province d’El Jadida ont été signés, mardi dernier, entre le ministère de la Culture, les Conseils élus relevant de la province et l’Initiative nationale pour le développement humain.
Tanger Med: Une exposition retrace le rapport des Marocains avec la mer.

L'exposition "Le Maroc et la mer, d'hier à aujourd'hui", qui retrace le rapport des Marocains avec la mer allant des temps les plus reculés à l'époque actuelle, a été inaugurée mercredi au Tanger Med Port Center.
Miguel Moratinos : le Maroc, une terre de cohabitation entre les cultures et religions

Le Maroc constitue «un modèle» civilisationnel de cohabitation sociale et du vivre-ensemble, a souligné, mardi à Rabat, l'ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos
Larbi Imghrane : «Timitar a fait économiser un travail d’un demi-siècle à l’artiste amazigh»

Questions à Larbi Imghrane, chanteur amazigh
La pièce italienne «Tricks» remporte le prix du Fituc.

La pièce italienne «Tricks» a remporté le prix de meilleure œuvre lors de la 30e édition du Festival international de théâtre universitaire de Casablanca (FITUC), qui s'est clôturée samedi soir à Casablanca.
Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger «Oxymore Suite» de Ibn El Farouk exposée à Rabat

La Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger accueille, jusqu’au 4 août dans son Espace Rivages, l’exposition «Oxymore Suite» de l’artiste photographe maroco-français Ibn El Farouk



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


SAMSUNG - HD161HJ
DISQUE DUR SAMSUNG 3,5" - 160GB SATA

Leguide Voyage


Dar Nour
Dar Nour est la première maison d’hôtes de Tanger. Créée en 1999, elle est une authentique belle demeure de la Kasbah de Tanger, toute en hauteur, en coins et recoins, restaurée avec un profond amour de la beauté et de la simplicité.