Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Matin , il y a 11 mois

Le secteur bancaire marocain, 4eme en Afrique en termes de revenus
Le Maroc est l’un des cinq premiers marchés bancaires en Afrique, avec l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Égypte et l’Angola. Il est classé quatrième en termes de la croissance absolue des revenus de détail en 2017, avec 1,2 milliards de dollars, derrière l’Afrique du Sud (4 milliards), l’Egypte (2,5 milliards), le Nigeria (2,4 milliards), mais loin devant l’Algérie (0,3 milliards). C’est ce qui ressort d’un rapport que vient de publier le cabinet McKinsey Global Banking.

Le secteur bancaire marocain est l’un des plus développés en Afrique. Cette réalité vient d’être encore une fois confirmée par une autre étude. Il s’agit d’un rapport sur la banque de détail en Afrique que vient de publier le cabinet McKinsey Global Banking.

Ce rapport montre, en effet, que le Maroc est l’un des cinq premiers marchés bancaires en Afrique, avec l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Égypte et l’Angola qui représentent, à eux cinq, 68% du total des revenus du secteur à l’échelle du continent et leur par dans la croissance des revenus en 2017 est de 60%. Ce qui montre que le marché bancaire africain est fragmenté, selon le rapport qui le compare à la situation dans d’autres zones du monde, telles l'Amérique du Nord, l'Amérique latine, le Moyen-Orient et l'Asie émergente, où les cinq premières régions, au niveau de ces zones, représentent plus de 90% des revenus du secteur.

Le rapport relève, en effet, que le Royaume est classé quatrième au niveau africain en termes de la croissance absolue des revenus de détail en 2017, avec 1,2 milliards de dollars, derrière l’Afrique du Sud (4 milliards), l’Egypte (2,5 milliards), le Nigeria (2,4 milliards), mais loin devant l’Algérie (0,3 milliards).

Parmi ses autres conclusions, le rapport note que dans certains pays, la pénétration du produit pourrait être significativement plus élevée. Pour l’illustrer, McKinsey Global Banking donne l’exemple du Maroc et l'Égypte qui ont un revenu par habitant plus élevé que le Kenya, mais moins de produits bancaires par client.

Les auteurs du rapport ont estimé qu’il est également intéressant de noter que les segments à revenu élevé semblent être sous-pénétrés dans des pays comme le Kenya et le Maroc.

Par ailleurs, le cabinet révèle que les clients au Maroc et en Egypte montrent peu de préférence pour le numérique.

En outre, McKinsey Global Banking estime que les marchés bancaires de l'Afrique devront connaître une croissance robuste au cours des cinq prochaines années et, en tant que groupe, les banques africaines sont les deuxièmes plus rentables au niveau mondial.

Toutefois, les marchés bancaires africains continuent d’être confrontés à un ensemble d’obstacles. Il s’agit notamment d’un grand nombre de clients à faible revenu, une utilisation élevée de liquidités et de faibles niveaux de distribution physique. Ils présentent aussi de grands écarts entre des marchés relativement avancés de l'Afrique du Sud et du Maroc et des marchés naissants de l'Ethiopie et de la RDC.

En conclusion, les auteurs du rapport s’attendent à ce que les services bancaires de détail en Afrique affichent une croissance de 12% par an, contre une projection de base de 8,5%, si les banques africaines arrivent à relever cinq défis. Il s’agit de dessiner la bonne carte, avec une bonne couverture géographique ; s’orienter vers des segments appropriés et proposer des offres attrayantes ; offrir des services bancaires simplifiés ; donner la priorité au numérique ; et innover en matière de risques.

Voir Source
Lire aussi

Prix du carburant: Guerraoui inflige un camouflet au gouvernement.

Dès l’émission du premier avis, le «nouveau» Conseil de la concurrence commence déjà à déranger. Le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi, n’a pas du tout apprécié les conclusions du gendarme de la concurrence sur le plafonnement des prix du carburant. Il a accusé ses membres d’avoir politisé le dossier.
Le dirham se déprécie de 0,28% face à l’euro en janvier 2019 (BAM).

Le dirham s’est également déprécié de 0,08% vis-à-vis du dollar américain en janvier 2019, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
Aéronautique: Le Piston Français investit 5 millions d'euros au Maroc.

Le groupe Le Piston Français (LPF) spécialisé dans la réalisation de pièces et ensembles mécaniques aéronautiques de moyenne dimension annonce la création d’une nouvelle usine au Maroc.
L’entrepreneuriat féminin, une «pierre angulaire» des ODD au Maroc.

Le Maroc a réalisé 66% des Objectifs du développement durable prévus par l’Agenda 2030.
Maroc-BAD: Un accord de prêt en faveur de l'accès à l'emploi.

Le Maroc et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mardi à Rabat, un accord de prêt pour le financement du programme axé sur les résultats pour l'amélioration de l’accès à l’emploi.
Automobile : La BERD accorde 7,5 millions d’euros à Tuyauto Gestamp Morocco.

Nouveau coup de pouce de la BERD au secteur automobile au Royaume. En effet, la BERD va soutenir le secteur par un prêt de 7,5 millions d’euros à Tuyauto Gestamp Morocco, une toute nouvelle joint-venture qui produit des pièces métalliques pour l’automobile, détenue à 50% par Gestamp Automocion (Espagne) et à 50% par Tuyauto (Maroc).
Subventions aux associations : le contrôle en voie d’être resserré.

Le rôle de la Cour des comptes sera central dans le contrôle de l’utilisation des subventions publiques. Le ministère des finances et le Secrétariat général du gouvernement s’activent pour l’entrée en vigueur du plan comptable dédié aux associations. La majorité des subventions demeure publique.
Débat à Fès sur l’économie verte.

Une conférence sur les perspectives de développement de l’économie verte a été organisée à Fès, avec en toile de fond la nécessité de mettre en place une véritable transition écologique.
2ème sommet marocain du pétrole et du gaz : Vers la restructuration de la chaîne de valeur des hydrocarbures.

Le Maroc dispose d’un énorme potentiel sous-exploré notamment en onshore. Les objectifs profonds n’ont pas encore été testés. Citons en l’occurrence les objectifs situés sous la nappe dans le domaine rifain et autour de la ceinture atlantique.
Transport voyageurs: Le gouvernement réchauffe son projet de réforme.

a réforme du transport de personnes refait parler d’elle. Cinq fédérations ont été conviées à une réunion avec Abdelkader Amara, ministre du Transport, samedi 9 février. Une journée d’étude au cours de laquelle le ministre présentera sa «vision de la réforme du secteur à la lumière de l’implémentation de la régionalisation». Il aura pris tout son temps pour.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Set de cuisine avec poupée

Leguide Voyage


Tonus Car
Tonus Car vous offre la location de voitures au Maroc à travers le réseau d’agences de location dans tout le pays. Nous possédons une flotte de véhicules de dernière génération, spécialement équipés pour des voyages et parcours le long du territoire argentin. De plus, nous offrons un service d’assistance en route dans les 24hs, assistance mécanique et suivi satellitale