Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe 1, il y a 1 an

La Chine en train de gagner sa guerre à la pollution, selon une étude américaine
Entre 2013 et 2017, la Chine a réduit son taux de particules fines de 32%, rallongeant ainsi de plus de deux ans l'espérance de vie de la population.

La Chine, premier pollueur mondial, "est en train de remporter la guerre contre la pollution" atmosphérique, au point d'esquisser une augmentation de l'espérance de vie de plus de deux ans, selon une étude américaine rendue publique mardi.

Une baisse de 32% des particules fines. À partir de données collectées par 200 récepteurs répartis dans tout le pays, l'Université de Chicago a calculé que le taux de particules fines, très nuisibles pour la santé, avait baissé de 32% entre 2013 et 2017. Si cette tendance se maintenait, l'espérance de vie moyenne des Chinois augmenterait de 2,4 ans, selon l'étude. Les particules fines (PM 2,5) jouent un rôle dans les maladies cardiovasculaires et respiratoires ainsi que le cancer.

Des changements rapides sont possibles. Par contraste, il a fallu plus d'une dizaine d'années aux États-Unis pour parvenir à une amélioration comparable après l'adoption d'une loi sur l'air en 1970. "Ce que les quatre années écoulées prouvent, c'est que les choses peuvent changer, et même rapidement, avec de la volonté politique", observe Michael Greenstone, qui a dirigé l'étude à l'Institut de politique énergétique de l'Université de Chicago.
Sous la pression de l'opinion publique, le régime communiste a lancé en 2013 un plan contre la pollution destiné à réduire d'un quart la concentration de particules fines dans certaines régions clés comme autour de Pékin et Shanghai. "La Chine n'est pas considérée comme un pays démocratique et pourtant on constate que le gouvernement a dû prendre des mesures que l'opinion exigeait", note Michael Greenstone.

Des mesures drastiques. La politique antipollution s'est toutefois accompagnée d'un coût économique et social, les autorités ordonnant la fermeture de milliers d'usines trop proches des centres-villes. Elles ont également décrété fin 2017 la fin du chauffage au charbon, la principale source d'énergie en Chine, dans des régions du nord du pays, avant même que des systèmes de chauffage au gaz aient pu être installés. Des écoles de la province du Hebei (nord) ont dû se résoudre à faire classe dans la cour, où la température était moins froide qu'à l'intérieur...
Un pic malgré tout à Pékin. L'hiver, traditionnellement très pollué dans le nord de la Chine, a été relativement pur cette année, mais un pic de pollution frappait Pékin mardi, avec un taux de particules fines supérieur à 300 microgrammes par m3, soit plus de 12 fois la norme recommandée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Lire Source
Lire aussi

Fusillade d'Utrecht: la piste terroriste privilégiée sans exclure un différend familial

La police néerlandaise a arrêté le lundi, en fin d'après-midi, un homme turc soupçonné d'avoir tué trois personnes et d'en avoir blessé 5 autres à la suite d'une fusillade à Utrecht aux Pays-Bas.
Mali : au moins 21 soldats tués lors de l'attaque d'un camp militaire par des présumés jihadistes

Une attaque menée contre un camp de l'armée par des jihadistes présumés au centre du Mali a fait au moins 21 morts parmi les militaires. L'opposition exhorte le président Ibrahim Boubacar Keïta à "prendre les mesures d'urgence qui s'imposent".
Attaques en Nouvelle-Zélande: Des fusillades dans deux mosquées de Christchurch font au moins 40 morts

Selon le Premier ministre australien, le tireur de Christchurch est un « terroriste extrémiste de droite et violent »
Au Venezuela, « la vie est devenue un enfer »

Panne d’électricité gigantesque, pénurie d’eau, absence de médicaments, hyperinflation, les Vénézuéliens sont à bout. Reportage depuis Cucuta, en Colombie, à la frontière du Venezuela.
Syrie : la dernière poche djihadiste bombardée, 3.000 redditions.

Les bombardements de la dernière poche de djihadistes de l'EI dans l'est de la Syrie ont repris mardi soir après la reddition de membres de l'organisation. Quelque 3.000 personnes ont été évacuées de cette zone.
« Le régime algérien ne veut pas voir la transition lui échapper »

Selon la chercheuse Amel Boubekeur, le renoncement d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat présidentiel ne mettra pas fin au mouvement de protestation.
Crash en Ethiopie : jour de deuil à Addis et Nairobi, l'enquête se poursuit.

Du crash d'un avion d'Ethiopan Airlines, alors que les enquêteurs poursuivent leur travail sur le terrain, l'Ethiopie a instauré un jour de deuil national.
Mexique: 25 migrants tués dans un accident de la route

Ces migrants d’Amérique centrale « voyageaient » dans un camion en direction des Etats-Unis
Les pays nordiques opposés au retour des djihadistes.

Un peu plus d’une centaine de combattants originaires de Suède, de Norvège, du Danemark ou de la Finlande seraient toujours à l’étranger. Aucun gouvernement n’a l’intention de leur venir en aide.
Algérie: les manifestations se poursuivent en dépit des promesses de Bouteflika.

Plusieurs milliers d'étudiants défilent à nouveau mardi matin dans la capitale et dans plusieurs villes d'Algérie contre la 5e candidature du président Abdelaziz Bouteflika, sourds aux promesses du chef de l'Etat de réformer et de ne pas aller au bout de son mandat.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Salon DETENTE
1 Réf.: DETENTE/M 8.995 Dh
Salon DETENTE en coin 3+3 places
+ table de coin ouvrable + lhifa
Dim.: L215 cm+ 215 cm P84 cm
Dim. table de coin : 84x84 cm
2 Réf.: ULT160 1.660 Dh
Tapis ULTIMATE UNI en polypropylène
Dim.: 160/230 cm
Disponible en divers couleurs et dimensions
3 Réf.: BEST/140 3.150 Dh
Table basse BEST
Dim.: 140x100 cm

Leguide Voyage


Riad Al Bartal
Quatorze kilométres de remparts ocre et sable, courent autour de Fes blottie au creux d’une Vallée entre le Rif et le Moyen Atlas. Riad al Bartal est à deux pas d’une de ses importantes portes.