Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Matin , il y a 10 mois

Ouverture du nouveau Musée national du tissage et du tapis Dar Si Saïd.
Le musée a été rénové par la Fondation nationale des musées. Désormais, il propose aux visiteurs nationaux et étrangers un nouveau parcours scénographique mettant en lumière l’art ancestral du tissage et du tapis.

Le plus ancien musée de la ville ocre, Dar Si Saïd, rebaptisé «Musée national du tissage et du tapis» rouvre ses portes. Depuis sa passation à la Fondation nationale des musées (FNM) du Maroc, cet espace a connu une rénovation qui lui permet de se repositionner et de valoriser ses collections.
Le musée offre, depuis le 28 juin, aux visiteurs nationaux et étrangers un nouveau parcours scénographique mettant en lumière l’art ancestral du tissage et du tapis. «Nous sommes très heureux de voir Dar Si Saïd, rebaptisé Musée national du tissage et du tapis, rouvrir enfin ses portes. Après plusieurs mois de travaux de restauration, cet espace constituera un enrichissement pour la ville de Marrakech en offrant, en plus de son architecture admirablement restaurée, un nouveau lieu de culture, de partage et d’apprentissage», souligne Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées.
Et d'ajouter qu'à travers ce musée, la FNM concrétise l’un des volets majeurs de sa stratégie : «réhabiliter nos musées afin de les rendre plus accueillants et plus attractifs pour inciter les Marocains à découvrir leur propre patrimoine tout en enrichissant la palette des offres touristique de nos destinations».

«Dans sa nouvelle conception, Dar Si Saïd offre une véritable structure muséale qui souhaite rendre hommage aux centres de production de tapis, à la fois rural et citadin, tout en gardant intact l’esprit du lieu», indique un communiqué dudit musée. Planté au cœur de l’ancienne médina de la ville ocre, le musée a pour ambition d’assurer sa mission fondamentale «de diffusion de la connaissance». Les visiteurs vivront une véritable expérience muséale qui leur permettra de redécouvrir ou d’en apprendre davantage sur un art traditionnel pérenne, emblématique de la culture marocaine. L’exposition présentée au Musée national du tissage et du tapis Dar Si Saïd se décline en deux grands axes.

Le premier met en relief la richesse et la diversité du tissage marocain.
Rural ou citadin, l’authenticité de ce savoir-faire se manifeste à la fois dans les supports utilisés (velours, soie, brocart, cuir…) que dans les produits obtenus (caftans, sacs, babouches, jellaba…). Cette collection est complétée par un ensemble d’objets pour agrémenter l’exposition et présenter le tissage dans son entourage. On découvre ainsi une collection de bijoux, d’accessoires d’apparat féminin, d’armes, d’objets du quotidien… provenant des collections de la Fondation nationale des musées. Le deuxième axe est dédié au tapis en tant que véritable jalon social et historique.
L’accent est mis sur les différentes phases par lesquelles passe la production du tapis et le présente dans ses différentes variantes et représentations tout en se focalisant sur la diversité des centres de production plantés dans les quatre coins du pays.
À travers cette exposition, le Musée national du tissage et du tapis Dar Si Saïd aspire à devenir une référence de conservation du tapis et un centre de diffusion de l’information relative à ce savoir-faire ancestral vulnérable. Rappelons que le musée Dar Si Saïd a accumulé, depuis sa création, un fonds de collections riches et diverses. Ses collections proviennent de Marrakech, mais également de la région du Tensift, de l’Atlas et du Tafilalet. Il s’agit de collections en bois d’architecture rurale et citadine, d’objets liturgiques constitués d’une cuve d’ablutions en marbre, d’un minbar, de chapelets, de tablettes coraniques en bois, des corans, des bijoux, des poteries et céramiques, des armes, des tapis, des broderies et des objets en cuir. On y trouve aussi des objets métalliques, et d’autres en plâtre conservés.



En savoir plus
Lire aussi

Festival de Cannes : Maryam Touzani nous parle de son premier long-métrage, Adam

Maryam Touzani présente à Cannes son premier long métrage, Adam. A quelques jours de la première projection, la réalisatrice nous parle de son film, de représentativité à l'écran et de sororité à la marocaine.
Ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume.

L'année 2019 est marquée par une nouvelle dynamique sur le plan de l'animation culturelle grâce à la création de dix nouvelles salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume, a souligné mardi à Rabat le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj.
Conférence-débat : Le réalisateur Julien Peron chez La Résidence.

Le Groupe scolaire La Résidence de Casablanca organise une soirée placée sous le signe de l’épanouissement individuel et collectif à travers la projection du film-documentaire «L’école de la vie-Une génération pour tout changer».
La pièce "Va dormi va" ouvre le bal du Festival "Aji T'hdm" à Rabat.

Un spectacle hilarant de l’humoriste Amine Radi, intitulé "Va dormi va", a ouvert, lundi soir, le bal de la 5-ème édition du Festival "Aji T’hdm", initié par Amine Belghazi et Oubeid Allah Hlal, qui forment le duo "Les inqualifiables".
Humour: Les Inqualifiables font leur show à Rabat.

Les amateurs d’humour moqueur et corrosif seront ravis. Rabat abrite jusqu’au 18 mai la cinquième édition du festival Aji T’hdm des Inqualifiables. Un show qui vise à divertir le public tout en le poussant à réfléchir sur la société marocaine à travers une belle brochette de stars de l’humour parmi lesquelles Amine Radi ou encore Hanane El Fadili.
Une semaine culturelle dédiée à Al Qods Acharif, chaque année à Fès.

La ville de Fès organisera, chaque année, une semaine culturelle dédiée à Al Qods Acharif, dans le cadre des activités culturelles programmées en application de la convention de fraternité et de jumelage entre la capitale spirituelle et la ville sainte, signée en 1982.
2ème exposition «Quand l’art s’invite en résidence» : La Fondation Banque populaire parraine 8 jeunes talents

La Fondation Banque populaire a, à l’instar de l’édition précédente, parrainé une résidence artistique au profit de ces huit jeunes artistes en herbe, durant laquelle ils ont pu acquérir de nouvelles techniques qui leur serviront dans leurs projets artistiques.
Retour de la cigogne volubile.

LE PRINTEMPS DES LIVRES JEUNESSE DU MAROC EST DE RETOUR DU 3 AU 25 MAI, DANS L’ENSEMBLE DES INSTITUTS FRANÇAIS DU MAROC. «LA CIGOGNE VOLUBILE» PORTE CETTE ANNÉE LE THÈME «CONTE ET AFRIQUE».
Les Nuits du Ramadan 2019 : demandez le programme !

es Nuits du Ramadan de l’Institut français du Maroc sont de retour du 9 au 14 mai 2019. Cette édition propose une programmation ouverte à toutes les sonorités du monde : reggae, fusion, gnawa, rythmes capverdiens, fanfare et bikutsi. Après les journées de jeûne, les mélomanes à travers 12 villes du Royaume pourront danser sur le rythme de sonorités marocaines et celles venues d'ailleurs.
Rencontre avec Abdelghani Fennane à l’IF de Fès.

La Médiathèque de l’Institut français de Fès abrite une rencontre avec Abdelghani Fennane autour de son livre «La photographie au Maghreb», Ed. Aimance Sud, 2018.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


TOSHIBA - Camileo à cartes SD
Réf.: PX1333E-1CAM
Caméscope numérique à cartes SD Appareil 5 en 1 : Camescope Numérique MPEG-4 Appareil Photo - WebCam - Lecteur MP3 - Dictaphone 5.2 Megas Pixels et Zoom numérique x8 Ecran TFT LCD 2,4' - USB 2.0 - Mémoire interne 64 Mo Port SD Card

Leguide Voyage


Riad Oumaima
Situé à l’entrée des souks, au croisement trépidant et pittoresque de dar el bacha et de riad laarrouss, il vous faudra vous enfoncer dans un derb typique
Derb Typique, (ruelle) serpentant entre les hauts murs des maisons marrak’chias. L'agitation s'estompe dès que l'on s'éloigne de la rue et des bazars. Dans cette impasse tranquille se niche notre riad.