Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Matin, il y a 2 mois

Prix Charjah pour la création arabe : Trois marocains distingués
Trois marocains lauréats de la 22e édition du prix Charjah pour la création arabe, ont reçus leurs distinctions, mercredi au Caire.

Il s'agit de Adil El Annaz, lauréat du premier prix dans la catégorie «critique» pour son étude portant sur «la représentation interprétative de l'histoire dans le roman arabe», alors que son compatriote Mohamed Mokhtari s'est vu décerner le deuxième prix pour son roman «Comme un chant brisé».

Moustapha Saidi a remporté, quant à lui, le deuxième prix dans la catégorie «Littérature pour enfants» pour sa pièce de théâtre «La petite peintre et le perroquet».

La liste des lauréats de la 22e édition du prix Charjah pour la création arabe comprend 19 vainqueurs dans six catégories, à savoir la poésie, la nouvelle, le roman, le théâtre, la littérature pour enfants et la critique.

Dans la catégorie poésie, le prix a été décroché par la Tunisienne Mouna Rezki, alors que le Syrien Nouras Ibrahim s'est adjugé le premier prix dans le concours du roman.

L'Egyptien Ali Hassan a été sacré dans la catégorie «théâtre», alors que sa compatriote Sali Abou Al Ola a été primée du premier prix de la littérature pour enfants.

Dans la catégorie nouvelle, l'Irakien Chaker Al Ghazi s'est adjugé la première place. Dans une déclaration à la MAP, Adil El Annaz s'est dit «heureux de remporter ce prestigieux prix», indiquant que cette performance va l'encourager à consentir davantage d'efforts pour plus de distinctions.

«Il s'agit également d'un hommage à l'ensemble des jeunes écrivains et créateurs marocains, qui ne cessent de produire des oeuvres et études distinguées sur la scène culturelle arabe», a ajouté Adil El Annaz, enseignant de langue arabe.

La cérémonie de remise des prix dans les différentes catégories s'est déroulée en présence d'une pléiade d'intellectuels et d'écrivains arabes.

Lire Source
Lire aussi

Tourisme: Le Marrakech du Rire fait grimper le baromètre.

Pour la soirée de gala, Jamel et ses amis ont enchanté les spectateurs: Ci-dessus, Jamel avec Bigflo & Oli, rappeurs français.
Musiques sacrées: Voilà pourquoi la 25e édition sera «exceptionnelle».

De la Cordoue judéo-arabe à l’Afrique Subsaharienne, Fès, bien avant nos grandes métropoles, avait déjà cette capacité d’intégrer des phénomènes migratoires, et une abondante littérature circulait bien avant l’avènement d’Internet et du streaming. L’histoire de la ville sera contée lors du spectacle création, le 14 juin, par des artistes venant de plusieurs pays… Un mapping exceptionnel est au menu de cette 25e édition.
Des artisans marquent de leur empreinte le Moussem de Tan-Tan.

Grâce à des touches créatives et innovatrices de haute qualité, des artisans ont marqué de leur empreinte la 15e édition du Moussem de Tan-Tan (14-19 juin), initiée par la Fondation Almouggar, sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI.
De l’humour et de la solidarité à la 9e édition.

Le Palais Badii, le théâtre Royal, l’Institut français et plusieurs espaces de la ville ocre se mettent au rire jusqu’au 16 juin. Le MDR soutient aussi les enfants en programmant des spectacles pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer.
L’exposition collective « Lumière et corps mystiques » ou le rédhibitoire pouvoir de la photo

La galerie casablancaise Artspace abrite une exposition photographique dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle est originale, à la fois par sa singularité artistique et la créativité collective qu’elle décline.
Dr Hamza Achour migre de l’art naïf au brut.

Ses œuvres sont présentées à la galerie Marassa à Rabat.
États-Unis : Le premier festival de bande dessinée d’Oxford dirigé par le Marocain Said Bouftass

Célèbre artiste plasticien marocain, Said Bouftass vit aux États-Unis depuis un an et demi. Le natif de Casablanca, originaire de Tafraout était professeur à l'école nationale d'architecture de Casablanca ainsi qu'à l'école nationale des Beaux-arts de Tétouan.
Découvrez "Daba", le nouveau single de Oum !

Oum signe son grand retour sur la scène musicale. L'auteure, compositrice et interprète marocaine vient de sortir son tout nouvel opus. "Daba", un premier single extrait d'un album éponyme où l'artiste reste fidèle à son registre aux influences Hassanies, soul et soufies.
La Marocaine Nour Ayadi vainqueur du prix Cortot de piano.

La marocaine Nour Ayadi vient de remporter à Paris le Prix Cortot 2019 à l'issue du Concours du diplôme supérieur de concertiste à l'Ecole normale de Musique Alfred Cortot.
La naissance du Prix national des arts plastiques actée.

Le Conseil de gouvernement, a approuvé, jeudi à Rabat, le projet de décret n° 2.17.362 portant création du Prix national des arts plastiques.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Jock 63 pièces en seau

Leguide Voyage


La Safranière de l'Ourika
Vous pourrez découvrir les différentes caractéristiques du Safran ainsi que divers renseignements pratiques pour nous rendre visite et participer aux ateliers que nous organisons.