Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe1, il y a 4 mois

Pyongyang confirme un essai de frappe "à longue portée", la tension monte avec Washington
La Corée du Nord a annoncé vendredi avoir procédé à un essai de frappe "à longue portée" la veille. Il s'agit du deuxième essai militaire en moins d'une semaine, ce qui a tendu les relations avec les États-Unis.

Pyongyang a annoncé vendredi avoir procédé la veille à un essai de frappe "à longue portée" et fait encore monter d'un cran la tension avec Washington. Donald Trump a reconnu que "personne" n'était "content" des tirs de missiles nord-coréens.

Le deuxième sommet entre le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un s'était soldé en février à Hanoï par un fiasco, sans même de déclaration commune sur un règlement de l'épineuse question nucléaire. Les deux hommes avaient été incapables de se mettre d'accord sur les conditions d'une levée des sanctions internationales prises contre la Corée du Nord et sur les concessions de cette dernière en retour. Depuis, le leader nord-coréen a mis en cause la bonne foi de Washington et réclamé un changement d'attitude américaine.
Vers un retour à des tirs réguliers ?
Jeudi, le Nord a "tiré ce qui semble être deux missiles courte-portée", a déclaré dans un communiqué le comité sud-coréen des chefs d'état-major interarmées. Lancés de Kusong, dans la province de Pyongan Nord, ils ont parcouru respectivement 270 et 420 kilomètres en direction de l'est. Il s'est agi du deuxième essai militaire en moins d'une semaine, alors que Pyongyang n'avait plus tiré de missile depuis novembre 2017. Dans l'intervalle, la péninsule a été le théâtre d'une remarquable détente qui a été illustrée notamment par une multitude de rencontres diplomatiques entre Kim Jong Un et des dirigeants étrangers, dont les deux sommets avec Donald Trump.

Assurant étudier la situation "très sérieusement", le président américain, qui d'habitude insiste inlassablement sur la qualité de ses relations avec Kim Jong Un, s'est ouvertement interrogé sur sa volonté de négocier sérieusement. "Personne n'est content de ce qui s'est passé", a-t-il affirmé en évoquant lui aussi des "missiles de courte portée". "La relation se poursuit, mais nous verrons", a-t-il ajouté, affirmant avoir le sentiment que les Nord-Coréens n'étaient pas véritablement "prêts à négocier". L'essai nord-coréen a eu lieu au moment où Stephen Biegun, représentant spécial américain pour la Corée du Nord, réalisait à Séoul sa première visite depuis l'échec de Hanoi.

Une démonstration de force de la Corée du Nord
Il s'agissait d'un essai de "frappe à longue portée", a avancé l'agence officielle nord-coréenne KCNA, sans préciser le type d'arme testée, et en évitant les mots "missile", "fusée" ou projectile". Lors de son exercice militaire, samedi, la Corée du Nord avait tiré plusieurs projectiles, dont un qui serait un missile de courte portée d'après les experts. KCNA a précise que Kim Jong Un avait "édicté des tâches importantes pour renforcer encore les capacités de frappe des unités de défense", ce qui pourrait annoncer d'autres tirs.

Concernant les tirs de samedi, les images diffusées par les médias nord-coréens montrent un engin similaire au missile russe Iskander à un étage, d'après les experts. Si la Corée du Nord a importé des missiles Iskander de Russie, a indiqué le site 38 North, alors "elle a la capacité d'envoyer avec une grande précision des ogives sur des cibles en Corée du Sud".

La Corée du Sud et les États-Unis restent prudents
Pyongyang, Séoul et Washington se sont bien gardés d'utiliser le mot "missile" au sujet du lancement de samedi, un terme qui pourrait remettre en cause le processus diplomatique ainsi que l'annonce nord-coréenne de la fin des essais de missiles à longue portée. Si un missile balistique a été lancé jeudi, a estimé le président sud-coréen Moon Jae-in, même s'il s'agit d'une missile de courte portée, "il y a une possibilité que cela soit contraire aux résolutions de l'ONU".

Lire Source
Lire aussi

Inondations dans le sud de l'Espagne : six morts, Pedro Sanchez se rend sur place.

Le Premier ministre espagnol s’est rendu samedi dans les régions du sud-est de l’Espagne frappées par des inondations. Les liaisons ferroviaires étaient toujours interrompues et des vols annulés.
Hong Kong : Huit personnes blessées après le déraillement d’un métro en une heure de pointe.

Les autorités n’ont pas encore identifié les causes de l’accident, rare sur un réseau connu pour sa remarquable efficacité.
Présidentielle en Tunisie: les "anti-système" assurent être qualifiés au 2e tour.

Deux candidats "anti-système", dont un en prison, ont affirmé dimanche soir être qualifiés pour le 2e tour de la présidentielle en Tunisie, des résultats non confirmés officiellement.
La Thaïlande et son ministre trafiquant de drogue.

Selon un quotidien australien, le secrétaire d’Etat à l’agriculture aurait trempé dans une affaire d’importation d’héroïne.
Algérie:Autorité électorale indépendante.

Le ministre algérien de la Justice a présenté mercredi au Parlement un projet de loi prévoyant la création d'une autorité indépendante en charge des élections, qui organiserait le prochain scrutin présidentiel sans que le gouvernement ne s'implique dans le processus.
11-Septembre : 18 ans après, "les terroristes continuent à tuer"

Il y a 18 ans, jour pour jour, les attentats terroristes du 11 septembre frappaient les Etats-Unis. Et 18 ans après, ils font encore des victimes. Une étude de la revue scientifique The Lancet parle de 10.000 malades liés à l'attaque terroriste. Europe 1 est allée à la rencontre de ces victimes collatérales.
La Corée du Nord propose de reprendre le dialogue et procède à de nouveaux tirs.

La Corée du Nord a tiré mardi deux nouveaux "projectiles" en mer du Japon, peu après avoir proposé à Washington d'entamer fin septembre de nouvelles négociations sur son programme nucléaire.
Le Hezbollah libanais affirme avoir abattu un "drone israélien" à la frontière.

Une semaine après une confrontation entre le Hezbollah libanais et l'État hébreu, le mouvement chiite a annoncé lundi avoir abattu un "drone israélien" au moment où celui-ci traversait la frontière avec le Liban.
L’ouragan Dorian rétrogradé en catégorie 1.

L’ouragan s’approche maintenant de la Caroline-du-Nord.
Les violences xénophobes en Afrique du Sud inquiètent le continent africain.

La montée des violences xénophobes en Afrique su Sud a suscité colère et inquiétude dans plusieurs pays du continent. Au Nigeria, les violences contre des enseignes sud-africaines se multiplient, tandis que des étudiants ont manifesté en Zambie.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


TAMASHI - DX B16 BK
CD / MP3 programmable player
CD-R/RW, MP3-CD, CD-audio, WMA
1 Band FM Stereo
USB flash drive

Leguide Voyage


Dar Victoria
Située dans l’ancienne médina dans le quartier des Andalous, cette maison de 250 ans surprend par le raffinement de son décor. Les stucs d’une richesse culturelle rare constituent un décor dissimulant de nombreux symboles, qui pourront être appréciés dans un patio chauffé l’hiver et climatisé l’été.