Face à Trump, la « vengeance » mesurée de l’Iran.

Face à Trump, la « vengeance » mesurée de l’Iran.

Téhéran a riposté à l’assassinat de Ghassem Soleimani par des frappes sur deux bases militaires en Irak.

Des représailles et un avertissement à demi-mot. Après avoir envoyé dans la nuit une volée de missiles sur deux sites irakiens où sont stationnées des forces américaines, en faisant, selon les informations connues hier matin, des dégâts limités, la République islamique a déclaré, mercredi 8 janvier, avoir accompli sa riposte à l’assassinat, cinq jours plus tôt, du général Ghassem Soleimani dans une frappe américaine.La « vengeance » promise à laquelle le monde était suspendu s’est matérialisée sans qu’une escalade militaire de grande ampleur n’entraîne pour autant la région dans un cycle de destructions aux conséquences incalculables.



Météo Rabat

Autres articles