Syrie: la Belgique pour un retour groupé d’enfants de jihadistes

Syrie: la Belgique pour un retour groupé d’enfants de jihadistes

La Belgique travaille sur un retour groupé de tous les enfants belges de jihadistes retenus dans des camps en Syrie, conditionné par l’accord de leur mère, et ouvert à une participation de la France pour ses propres enfants, a déclaré hier le chef de la diplomatie belge, Philippe Goffin.

Dans un entretien à l’AFP en marge de réunions à l’ONU, le ministre n’a donné aucune échéance.
Il faut d’abord « faire savoir aux Kurdes » qui contrôlent ces camps que la Belgique « propose de les reprendre tous », et il faut « évidemment que les mères soient d’accord », a expliqué Philippe Goffin. Dans le respect du « droit international », la solution « idéalement, c’est qu’on nous amène les enfants à la frontière irako-syrienne ». « C’est pour cela qu’on propose de les prendre tous pour ne pas faire plusieurs opérations ».
A défaut, « on doit accéder à un territoire qui est en guerre, la Syrie, et l’opération n’est pas sans risques. Il faut la baliser, l’organiser ».