Modèle de développement économique - Digital: L’approche «Citizen-centric» de l’Istiqlal

Modèle de développement économique - Digital: L’approche «Citizen-centric» de l’Istiqlal

L’Alliance des économistes istiqlaliens (AEI) ne perd pas son temps. Chaque semaine, ses membres partagent leurs propositions par rapport aux différents secteurs économiques et leurs évolutions post-Covid. L’AEI vient de révéler son approche «Citizen-centric» sur l’accélération de la transformation digitale de l’économie et de l’administration. Une approche qui s’inscrit dans le cadre de la préparation du nouveau modèle de développement. Décryptage.

¦ Préparer sa jeunesse aux nouveaux métiers 4.0
D’emblée, l’AEI note avec un grand intérêt le mouvement inédit de transformation digitale que connaît le Maroc depuis quelques semaines, à la faveur d’une crise brutale et sans précédent. «Notre pays s’est certes inscrit dans cette dynamique et a investi massivement dans les infrastructures télécom, dans les réseaux, et dans la digitalisation de certaines de ses procédures gouvernementales. Cependant, de nombreux défis restent à relever pour que le Maroc puisse rejoindre le cercle des «nations digitales», et préparer sa jeunesse aux nouveaux métiers 4.0», estime l’Alliance. Concrètement, celle-ci propose une série de 12 mesures-phares, au profit de quatre domaines stratégiques, à même de permettre au Maroc de poursuivre de manière volontariste sa transformation digitale, pour préparer et protéger l’avenir de l’économie et des emplois. Aussi, l’Alliance mise-t-elle sur la formation des RH afin de booster «une transformation digitale porteuse d’emplois et de croissance. Pour y parvenir, 3 préalables pour le gouvernement: «former les ressources humaines et préparer les utilisateurs», «adapter le cadre législatif et institutionnel», et «renforcer les infrastructures digitales et télécom».