Les Etats-Unis prolongent les sanctions contre Huawei et ZTE jusqu'à la mi-2021

Les Etats-Unis prolongent les sanctions contre Huawei et ZTE jusqu'à la mi-2021

Un an après avoir officialisé les sanctions contre Huawei et ZTE, soupçonnés d’espionnage pour le compte de Pékin, l’administration Trump a annoncé prolonger ses mesures jusqu'en mai 2021. Les équipementiers chinois ne pourront toujours pas vendre leurs produits aux opérateurs télécoms implantés aux Etats-Unis, mais devraient pouvoir continuer à se fournir auprès de certaines entreprises américaines.

Huawei et ZTE sont inscrits sur la liste noire du département américain du Commerce depuis un an. Et le resteront pour au moins une nouvelle année, rapportent nos confrères de Reuters. L’administration Trump a prorogé hier la levée des sanctions à l’encontre des équipementiers chinois, toujours au nom de la sécurité nationale. En conséquence, les entreprises américaines ne seront pas de nouveau autorisées à exploiter les produits des deux firmes. Elles pourront néanmoins continuer à vendre leurs technologies à Huawei, puisque la Maison-Blanche a aussi fait part de son intention de prolonger le système de licences temporaires qui le leur permet.
VERS UNE SITUATION DURABLE
Selon les informations de Reuters, le département américain du Commerce aurait sondé les acteurs américains du secteur des télécoms afin d’établir quelles seraient conséquences pour leurs affaires dans le cas où la licence leur permettant de commercer avec Huawei ne serait pas prolongée. A cette question, l’association CTIA – qui représente les sociétés spécialisées dans les technologies de communication sans fil – aurait notamment encouragé l’exécutif à envisager une longue extension, estimant qu’il n’est pas opportun d’"entraver la capacité des entreprises spécialisées d’assurer la bonne gestion des réseaux" dans le contexte de la crise liée au Covid-19.


Météo Rabat