• Accueil
  • Actualités
  • Monde
  • Coronavirus: un vaccin dans un an possible mais optimiste, les rivalités s’aiguisent
Coronavirus: un vaccin dans un an possible mais optimiste, les rivalités s’aiguisent

Coronavirus: un vaccin dans un an possible mais optimiste, les rivalités s’aiguisent

Un vaccin contre le coronavirus dans un an c’est possible, selon des experts européens, un scénario qu’ils jugent toutefois optimiste et qui aiguise les rivalités dans le monde face à la pandémie qui s’approche des 300.000 morts et continue de faire des ravages.

« Le nombre de contamination s’est multiplié (…) la contamination peut être incontrôlable », explique ainsi Luis Fernando Guispert, un habitant de Villa 31, un bidonville logé au coeur de Buenos Aires où la pauvreté ne permet guère de respecter le confinement et où, comme dans les favelas du Brésil, la multiplication des cas de coronavirus fait craindre le pire : « Soit tu meurs du coronavirus, soit tu meurs de faim ».
L’Afrique retient son souffle, les Etats-Unis et l’Europe – où sont mortes la plupart des victimes – en sont à mettre en oeuvre un déconfinement plus ou moins progressif, mais la solution que tous attendent est un vaccin contre le virus apparu en décembre en Chine.
Au vu des efforts déployés, celui-ci pourrait être disponible dans un an, a estimé jeudi l’Agence européenne du Médicament (EMA).