FIFA : « Le comportement de Gianni Infantino est éthiquement blâmable »

FIFA : « Le comportement de Gianni Infantino est éthiquement blâmable »

Pour Miguel Poiares Maduro, ex-président du comité de gouvernance de la fédération sportive, une enquête interne devrait être ouverte sur le président de l’instance en raison de ses rencontres informelles avec un procureur suisse.

Rares sont les anciens cadres de la Fédération internationale de football association (FIFA) à s’exprimer publiquement. Ecarté de son poste de président du comité de gouvernance de la FIFA en 2017, Miguel Poiares Maduro a, lui, décidé de prendre la parole. Le Portugais le fait, alors que le patron de l’instance mondiale, Gianni Infantino, est fragilisé par trois rencontres informelles (en 2016 et 2017) avec le procureur général suisse Michael Lauber, en première ligne sur les enquêtes en lien avec l’organisation depuis 2015.
Selon M. Maduro, « le comportement du procureur Lauber est inacceptable et il doit démissionner ». Le 20 mai, M. Lauber doit être auditionné par la commission judiciaire de l’Assemblée fédérale suisse avant l’ouverture éventuelle d’une procédure de révocation. « S’il n’est pas destitué, c’est la crédibilité même de la justice suisse qui est mise en cause », estime M. Maduro, alors qu’en mars l’Autorité de surveillance du parquet suisse a reconnu M. Lauber coupable d’avoir violé plusieurs devoirs de fonctions lors de ces rendez-vous secrets.


Météo Rabat