A l’ère du confinement, le “défi lecture” prend son envol

A l’ère du confinement, le “défi lecture” prend son envol

Comme il a le pouvoir de ressusciter les mots et les êtres, de résister aux ordalies imprévisibles de l’histoire et l’habitude de mettre flamberge au vent de la modernité et de s’en défendre, le livre, moyen d’accès classique mais incontournable au savoir et à la culture, marque également de son sceau la période de confinement actuelle.

Nul ne saurait nier que le nombre de lecteurs diminue chaque année ou que le livre perd de plus en plus de son attrait. L’importance donnée jadis aux livres a été contestée par l’Homme lui-même du fait, entre autres, du progrès technologique et des diversions qui l’ont accompagné.
D’aussi loin que s’en souviennent les historiens, le livre était un moyen de communication et d’expression entre les peuples, les communautés ou encore les individus, etc. Aujourd’hui, aux yeux de la majorité de personnes connectées à internet, cet attribut n’a presque plus aucune raison d’être, en raison du développement que nous connaissons tous.
Cependant, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, nombre d’internautes marocains ont fait de leur confinement une opportunité de donner au livre la valeur qui lui sied en lançant sur les réseaux sociaux le “défi de lecture”, appelé aussi en anglais “book challenge”. En effet, le principe derrière cette initiative consiste, d’après ceux qui ont lancé le défi et ceux qui l’ont en contrepartie accepté, à faire la promotion de la lecture et de l’offrir en cadeau, en publiant les couvertures des livres qui les ont marqués, sans explication ni critique.


Météo Rabat