WWDC 2020 : Apple annonce la transition des Mac vers ses propres processeurs

WWDC 2020 : Apple annonce la transition des Mac vers ses propres processeurs

Après des années de rumeurs, c'est officiel : Apple va abandonner les processeurs Intel pour ses ordinateurs personnels en faveur de ses propres puces, basées sur celles équipant les iPhone et iPad. Il s'agit d'une transition majeure, du même registre que celle de 2006, lors qu'Apple a abandonné les processeurs PowerPC et a lancé Mac OS X.

Des fuites l'avaient laissé entendre il y a déjà deux ans, confirmées à de nombreuses reprises depuis. Apple vient de l'officialiser hier lors de sa conférence WWDC 2020. Ses ordinateurs personnels utiliseront désormais des processeurs conçus en interne en lieu et place de ceux d'Intel. Bien plus qu'un simple changement de fournisseur, il s'agit d'une transition majeure qui s'accompagne d'une refonte du système d'exploitation macOS et qui va nécessiter que les développeurs tiers adaptent en profondeur leurs applications.
UN CHANGEMENT D'ARCHITECTURE...
En effet, les puces conçues par Apple (à l'origine pour ses smartphones) sont basées sur la microarchitecture ARM, tandis que celles d'Intel utilisent l'architecture x86. Les applications compilées pour l'une ne fonctionnent pas avec l'autre et inversement. Déterminer les réels avantages et inconvénients de chacune en 2020 est un sujet long et complexe, d'autant que de nombreux autres critères rentrent en ligne de compte, comme les sous-composants (GPU et autres accélérateurs) et l'optimisation logicielle.