Trump face au spectre de la défaite à 100 jours de l'élection

Trump face au spectre de la défaite à 100 jours de l'élection

(Washington) Donald Trump a 100 jours pour inverser la tendance. Isolé, enferré dans la nostalgie de la victoire de 2016, critiqué jusque dans son camp pour sa réaction brouillonne face à la COVID-19, le tempétueux président américain, en quête d’un second mandat, est dans une mauvaise passe.

L’élection présidentielle du 3 novembre s’annonce extraordinairement tendue dans une Amérique divisée, inquiète, traversée de secousses, et fragilisée par la pandémie qui y a fait plus de 140 000 morts.
À l’approche du cap des 100 jours, dimanche, les coups fusent.
Donald Trump, 74 ans, assure que Joe Biden, 77 ans, « marionnette » de la gauche radicale, veut abolir l’« American Way of Life ». Le candidat démocrate évoque, lui, une « bataille pour l’âme de l’Amérique ».
Le milliardaire républicain, à la traîne dans tous les sondages, redoute une humiliante défaite qui ferait de lui le premier président d’un seul mandat depuis plus d’un quart de siècle.
Rien n’est joué, bien sûr. Après trois ans et demi de rebondissements, de nouveaux coups de tonnerre sont possibles.