Aguila Saleh assure que son initiative ne contredit pas l'accord de Skhirat

Aguila Saleh assure que son initiative ne contredit pas l'accord de Skhirat

L'initiative de la Chambre des représentants libyenne ne contredit pas l'accord de Skhirat, signé entre les parties libyennes en décembre 2015, a assuré, aujourd'hui à Rabat, le président de cette institution, Aguila Saleh.

Lors d'un point de presse à l'issue de ses entretiens avec son homologue Habib El Malki, le responsable libyen s'est félicité de "la grande compréhension" manifestée à l'égard de ce qui se passe en Libye, soulignant que les initiatives présentées pour résoudre le conflit, dont celle du parlement libyen, visent à trouver une solution qui cadre à la fois avec l'accord de Skhirat et la conférence de Berlin.
Abordant l'absence de mise en œuvre de cet accord politique, M. Saleh a mis l'accent sur l'incapacité d'accomplir ce qui a été convenu à Skhirat. Il s'agit principalement, selon lui, des arrangements sécuritaires, la prise de décisions à l'unanimité et l'obtention de la confiance du parlement libyen.
"L'initiative que nous avons lancée recueille l'adhésion de la majorité des Libyens, mais aussi la communauté internationale et la mission des Nations unies", a-t-il estimé, affirmant solliciter le soutien du Maroc, au regard de sa place à l'échelle arabe et internationale, en vue de parvenir à une issue à la crise libyenne.