Coronavirus : pourquoi le gouvernement belge durcit les mesures de restrictions

Coronavirus : pourquoi le gouvernement belge durcit les mesures de restrictions

La Belgique a annoncé hier un nouveau durcissement des mesures contre le coronavirus, avec notamment un couvre-feu dans la province d'Anvers. Le ministre fédéral belge des Affaires étrangères Philippe Goffin a expliqué les raisons de ce tour de vis, ce matin sur Europe 1.

DÉCRYPTAGE
La Belgique veut à tout prix éviter une deuxième vague de coronavirus. Le gouvernement belge a annoncé lundi un nouveau durcissement des règles sanitaires, dont un couvre-feu imposé dans la province d’Anvers. Autre mesure : le nombre de personnes que les Belges sont autorisés à voir dans le cadre de leur "bulle de contact" a été abaissé de 15 à 5 personnes à partir de mercredi, et ce pour les quatre prochaines semaines. Le ministre fédéral belge des Affaires étrangères Philippe Goffin a expliqué ce matin sur Europe 1 les raisons de ce tour de vis.
Hausse "assez sensible" des nouveaux cas
La Belgique a enregistré ces derniers jours une nette remontée des cas de coronavirus. En moyenne, 279 personnes par jour ont contracté une infection au Covid-19 au cours de la dernière semaine, contre 163 la semaine précédente. "On a vu les indicateurs de virus remonter de manière assez sensible. On a décidé au niveau du gouvernement fédéral de renforcer les mesures pour éviter que cette seconde vague ne soit trop violente", explique Philippe Goffin. "C’est un début de vague qui concerne certaines régions du pays. Il y a des villes et des lieux qui sont particulièrement touchés. On a donc estimé qu’il fallait renforcer les mesures sur l’ensemble du territoire", a poursuivi le ministre belge des Affaires étrangères.