EEP: les Agences pour le développement sur la sellette

EEP: les Agences pour le développement sur la sellette

Selon Mohamed Benchâaboun, «le maintien de ces agences pour le développement n’est plus justifié du fait des doublons avec d’autres EEP, des départements ou des circonscriptions locales ».

Les Agences pour le développement sont à nouveau dans le viseur du gouvernement. Parmi les mesures annoncées la semaine dernière par le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration (MEFRA), l’une d’entre-elle prête déjà à controverse. Elle concerne notamment la dissolution des trois agences pour le développement, à savoir celles du Nord, de l’Oriental et du Sud.
«Le maintien de ces agences pour le développement n’est plus justifié du fait des doublons soit avec d’autres Etablissements et entreprises publics – EEP soit avec des départements ou des circonscriptions locales », estime Mohamed Benchâaboun. Autrement dit, ces agences pour le développement ne joueraient plus leur rôle dans le développement territorial du royaume. A quoi bon, donc, continuer à leur accorder vainement des centaines de millions de DH de subventions annuellement?


Météo Rabat