COVID-19: l’Europe doit se préparer à un automne «plus dur»

COVID-19: l’Europe doit se préparer à un automne «plus dur»

L’Europe doit se préparer à un automne « plus dur » avec une hausse du nombre de morts de la COVID-19, a averti un responsable de l’Organisation mondiale de la Santé, à l’heure où plusieurs pays imposent de nouvelles mesures ciblées pour contrer une deuxième vague de la pandémie qui a déjà fait plus de 921 000 décès.

À partir d'aujourd'hui, une stricte limitation de rassemblement entre en vigueur en Angleterre, alors que l’Italie est confrontée au défi de la rentrée et qu’Israël a décidé de se confiner à nouveau à partir de la fin de la semaine.
« Cela va devenir plus dur. En octobre, en novembre, on va voir une mortalité plus élevée », a déclaré à l’AFP Hans Kluge, directeur de la branche européenne de l’OMS.
Le nombre de cas en Europe remonte nettement depuis plusieurs semaines, notamment en Espagne et en France. Selon les données publiques de l’organisation, plus de 51 000 nouveaux cas ont été rapportés pour la seule journée de vendredi dans les 55 pays de l’OMS Europe. Soit plus que les pics observés en avril, même si les capacités de tests étaient nettement moindres à l’époque, selon les experts.