La moitié des vaccins contre le covid dans les mains des pays riches

La moitié des vaccins contre le covid dans les mains des pays riches

Des inégalités accentuées par l’épidémie. D’après un rapport publié par l’ONG Oxfam, les pays riches ont précommandé la moitié des futures doses de vaccin contre le Covid-19, alors qu’ils représentent seulement 13 % de la population mondiale.

Des inégalités accentuées par l’épidémie. D’après un rapport publié par l’ONG Oxfam, les pays riches ont précommandé la moitié des futures doses de vaccin contre le Covid-19, alors qu’ils représentent seulement 13 % de la population mondiale.
Conséquence : une partie de la population mondiale fera face à de nombreuses difficultés pour trouver des vaccins, alors qu’un dispositif de mutualisation internationale appelé Covax, soutenu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), est boycotté par Washington et manque de financements.
Aux USA, des doses disponibles en octobre
La logique de ces pays riches est de s’approvisionner par précaution auprès de multiples fabricants concurrents, dans l’espoir qu’au moins l’un de leurs vaccins se révèle efficace. Les Etats-Unis dès le mois de mai, puis le Royaume-Uni, l’Union européenne, le Japon et d’autres pays ont signé de multiples contrats garantissant en avance la production et la livraison de doses si les essais cliniques en cours étaient concluants. Les Américains se feront même livrer des doses dès octobre, afin d’être prêts à les distribuer dans les 24 heures suivant une éventuelle autorisation sanitaire.