Le Haut-Karabakh : l’Azerbaïdjan et l’Arménie au bord de la guerre

Le Haut-Karabakh : l’Azerbaïdjan et l’Arménie au bord de la guerre

De violents affrontements ont éclaté, hier, entre les forces azerbaïdjanaises et les séparatistes soutenus par Erevan. Au moins vingt-quatre personnes ont été tuées, selon les deux parties. Moscou et Paris appellent à « un cessez-le-feu immédiat ».

L’Arménie et l’Azerbaïdjan étaient au bord de la guerre, hier, des combats meurtriers ayant éclaté entre les forces azerbaïdjanaises et la région séparatiste du Haut-Karabakh, soutenue par Erevan. Aucun des deux camps n’a donné d’explication détaillée pour cette flambée de violence, chacun affirmant avoir répliqué aux provocations de l’autre.
Les belligérants font état d’au moins vingt-quatre morts, dont des civils. L’Azerbaïdjan affirme avoir conquis des territoires, ce que l’Arménie a démenti, affirmant que l’armée azerbaïdjanaise avait subi des pertes, environ 200 militaires. L’Azerbaïdjan n’a, pour l’heure, pas communiqué sur ses pertes militaires.
Un conflit majeur impliquant l’Azerbaïdjan et l’Arménie pourrait entraîner l’intervention des puissances en concurrence dans la région du Caucase, la Russie et la Turquie. Le conflit autour du Haut-Karabakh, peuplé majoritairement d’Arméniens et qui a fait sécession de l’Azerbaïdjan avec le soutien arménien, nourrit les tensions régionales depuis trente ans.