un plan proposé par Paris, Vilnius et Riga pour protéger les élections

un plan proposé par Paris, Vilnius et Riga pour protéger les élections

La France, la Lituanie et la Lettonie ont proposé à l'Union européenne un plan pour protéger les élections en Europe contre les cyberattaques et la désinformation.

L'Europe va-t-elle bientôt se doter d'un dispositif pour protéger les élections contre les ingérences étrangères ? C'est le souhait de la France, la Lituanie et la Lettonie qui ont proposé à l'Union européenne un plan contre les cyberattaques et la désinformation, ont annoncé hier les présidents français et lituanien Emmanuel Macron et Gitanas Nauseda lors d'une conférence de presse à Vilinus.
Ce sujet constitue une priorité dans un contexte où la Russie est régulièrement accusée par les pays occidentaux d'ingérence numérique dans les campagnes électorales. Dans une déclaration commune, les trois pays ont énuméré une série de recommandations pour un "plan d'action pour la démocratie" que la présidente la Commission européenne doit présenter dans l'année.
"Mécanisme conjoint de protection des élections"
"Les cyberattaques et la désinformation, qui deviennent de plus en plus destructeurs et fréquents, comme l'a montré la crise de la Covid-19, constituent une menace pour la démocratie et la cohésion sociale en raison de leur influence sur les débats publics, les politiques publiques et les campagnes électorales", écrivent les trois pays dans une déclaration.