• Accueil
  • Actualités
  • Maroc
  • Le Maroc a toujours affirmé que les interférences extérieures compliquent la crise libyenne
Le Maroc a toujours affirmé que les interférences extérieures compliquent la crise libyenne

Le Maroc a toujours affirmé que les interférences extérieures compliquent la crise libyenne

Le Maroc a toujours soutenu que les interférences extérieures compliquent les efforts pour l’aboutissement à une solution à la crise libyenne, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidents à l’étranger, M. Nasser Bourita.

“Le Maroc a toujours dit que le problème de la Libye était l’ingérence extérieure. La solution à la crise libyenne aurait déjà pu être trouvée, mais l’ingérence extérieure a tout compliqué, car malheureusement la Libye est aujourd’hui devenue un enjeu diplomatique pour d’autres pays”, a souligné M. Bourita dans une interview au journal italien La Repubblica.

Sur le dossier libyen, le Maroc, a-t-il poursuivi, a joué un rôle important sur la voie du règlement de la crise depuis les accords de Skhirat. “À Bouznika, nous nous sommes concentrés sur l’unification des institutions libyennes. Nous avons également dit aux Libyens de ne pas gaspiller leur énergie à trouver des médiateurs ou d’autres personnalités, mais de s’atteler sur des solutions aux problèmes”, a-t-il relevé.

Dans cet entretien, le ministre est revenu sur sa récente visite au Mali, sur Hautes instructions Royales, soulignant que «le Mali est à un moment crucial de son histoire et a besoin du soutien de la communauté internationale”.