Le texte intégral du discours du Roi Mohammed VI devant le Parlement

Le texte intégral du discours du Roi Mohammed VI devant le Parlement

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a adressé, vendredi dernier à partir du Palais Royal de Rabat, un discours au parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature.

Voici le texte intégral du Discours royal, diffusé en direct à l’intérieur de l’enceinte du parlement :

"Louange à Dieu, Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons,

Mesdames, Messieurs les honorables parlementaires,
En ces circonstances exceptionnelles, Nous ouvrons la présente année législative sous un format inédit.
A l’ordre du jour figurent de nombreux défis, notamment ceux induits par la crise sanitaire qui sévit au Maroc comme dans le reste du monde.
Dernière de la législature en cours, cette année exige de votre part des efforts redoublés : il s’agira en effet pour vous de mener votre mandat à bonne fin et de dresser le bilan de l’action que vous soumettrez aux électeurs.
Comme vous le savez, cette crise présente de persistantes conséquences sanitaires, économiques, sociales et psychologiques.
Dans ces conditions, pour préserver la santé et la sécurité des citoyens, il est primordial de faire preuve d’une opiniâtre vigilance et d’un engagement résolu en apportant au secteur sanitaire un soutien indéfectible. Il importe d’œuvrer, concomitamment, à la stimulation de l’activité économique et au renforcement de la protection sociale.

Mesdames, Messieurs les honorables parlementaires,
Cette crise a révélé un ensemble de dysfonctionnements, de déficits et elle a eu un impact négatif sur l’économie nationale et l’emploi.
C’est pourquoi Nous avons lancé un plan ambitieux de relance économique et un grand projet de couverture sociale universelle. Nous avons également souligné l’impératif d’appliquer les règles de bonne gouvernance et la nécessité de réformer les établissements du secteur public.
Ces projets d’envergure sont de nature à enrayer les effets de la crise et à favoriser la mise en œuvre optimale du modèle de développement que Nous appelons de Nos vœux.
A cet égard, Nous plaçons le plan de relance économique en tête des priorités de l’étape actuelle.
De fait, ce plan vise à soutenir les secteurs productifs, notamment le tissu des petites et moyennes entreprises : il a pour objet de rehausser leur capacité à investir, à créer des emplois et à préserver les sources de revenu.
Pour garantir la réussite de ce plan, Nous avons porté l’accent sur la nécessité de mener à bien son opérationnalisation dans un cadre contractuel national, impliquant l’État ainsi que les partenaires économiques et sociaux et se fondant sur le principe de corrélation entre droits et obligations.
Jusqu’à présent, le soutien apporté aux entreprises marocaines à l’aide du dispositif des prêts garantis par l’État a bénéficié à plus de 20 mille d’entre elles, avec un montant avoisinant les 26 milliards 100 millions de dirhams.
Les entités bénéficiaires de ce soutien ont prouvé leur résilience face à la crise dont elles sont parvenues à atténuer les effets en préservant les emplois.
Par conséquent, ces efforts doivent se poursuivre, tant de la part du secteur bancaire et de la Caisse Centrale de Garantie que du côté des entreprises et de leurs associations professionnelles.