Amy Coney Barret sur le grill pour la Cour suprême des Etats-Unis

Amy Coney Barret sur le grill pour la Cour suprême des Etats-Unis

La juge Amy Coney Barrett, que Donald Trump souhaite voir entrer à la Cour suprême des Etats-Unis, a essuyé un feu roulant de questions de la commission d'audition de confirmation du Sénat.

Mais si la candidate conservatrice a reconnu posséder une arme à feu et être attachée aux enseignements de l'Eglise catholique, elle a refusé à plusieurs reprises de donner son avis sur la législation sur le port d'armes, la légalisation de l'avortement ou encore les soins de santé.

Au lieu de cela, elle a déclaré qu'elle n'avait "pas d'ordre du jour" et a juré de s'en tenir à "l'État de droit" :

"Les juges ne peuvent pas se réveiller un jour et dire : J'ai un ordre du jour. J'aime les armes. Je déteste les armes. J'aime l'avortement. Je déteste l'avortement et entrer comme une reine et imposer leur volonté au monde. Vous devez attendre que les affaires et les controverses, les recours, qui sont le langage de la Constitution, se frayent un chemin à travers le processus".

Parmi les questions sur lesquelles elle a refusé de se prononcer, il y avait la prochaine élection présidentielle et la manière dont elle statuerait si le résultat était contesté par Donald Trump.