FRANCE-SUÈDE : L’ÉNIÈME VRAI-FAUX RETOUR D’IBRAHIMOVIC EN SÉLECTION

FRANCE-SUÈDE : L’ÉNIÈME VRAI-FAUX RETOUR D’IBRAHIMOVIC EN SÉLECTION

Logiquement absent face aux Bleus demain soir, le géant suédois fait encore parler de lui au pays. Pas toujours pour de bonnes raisons.

Le serpent de mer. Qui ne fait plus rire grand monde au pays. Il n'a plus joué avec la Suède depuis l'Euro-2016, mais son ombre plane toujours. Zlatan Ibrahimovic a récemment relancé de vaines spéculations sur son retour dans une équipe nationale sans véritable tête d'affiche, à l'aube du match demain contre la France en Ligue des nations. «Cela fait quatre ans et demi qu'il m'a dit très clairement qu'il avait terminé sa carrière en équipe nationale», a balayé début novembre le sélectionneur Janne Andersson, en réaction à une énième rumeur de retour lancée par la star de 39 ans.

L'attaquant de l'AC Milan, en pleine forme cette saison, avait posté plus tôt sur les réseaux sociaux une photo de lui, maillot de la Suède sur le dos et brassard de capitaine au bras, accompagnée de l'intrigante phrase «Ça fait longtemps», comme un appel du pied à la sélection. D'autant que l'équipe nationale venait d'enchaîner sa quatrième défaite de rang dans le «groupe de la mort» de la Ligue des nations, avec les deux finalistes de la Coupe du monde (France et Croatie) et le Portugal, champion d'Europe en titre. «Il a passé ces dernières années à envoyer de petits messages comme ça», explique Noa Bachner, journaliste sportif pour le tabloïd Expressen. «Et, comme il l'a reconnu lui-même, c'est surtout pour remuer les choses et provoquer», observe l'expert.