Facebook aurait gonflé à dessein ses audiences publicitaires

Facebook aurait gonflé à dessein ses audiences publicitaires

Le géant des réseaux sociaux fait face depuis 2018 à une action de groupe en justice, les plaignants l'accusant d'avoir caché ce problème pour ne pas perdre de revenus publicitaires.

Facebook savait que ses estimations sur son nombre d'utilisateurs n'étaient pas fiables, et artificiellement élevées, mais a ignoré le problème afin de générer des recettes publicitaires plus importantes, accusent des entreprises d'après des documents juridiques dévoilés mercredi. «Ce sont des revenus que n'aurions jamais dû avoir car ils étaient basés sur des fausses données», avait indiqué un employé dans un e-mail interne, d'après les documents consultés par l'AFP.

Le géant des réseaux sociaux fait face depuis 2018 à une action de groupe en justice. Les plaignants affirment que les dirigeants de la plateforme savaient que sa mesure dite «Potential reach» (ou «portée potentielle») était gonflée, mais n'ont pas cherché à rectifier la situation pour ne pas perdre de revenus. La société californienne tire l'écrasante majorité de son chiffre d'affaires de la vente d'espaces publicitaires ciblés à des annonceurs. Les prix varient en fonction de nombreux critères, à commencer par le nombre d'utilisateurs susceptibles de voir la campagne.