Présidence de la CAF : la Fifa pousse au compromis derrière Motsepe

Présidence de la CAF : la Fifa pousse au compromis derrière Motsepe

Selon des sources proches des candidats à l'élection à la présidence de la Confédération africaine de football, la Fifa presserait trois des prétendants à se ranger derrière le Sud-Africain Patrice Motsepe. Le scrutin doit avoir lieu le 12 mars.

La bataille pour le poste de président de la Confédération africaine de football (CAF) aura-t-elle finalement lieu ? Rien n'est moins sûr. Selon des sources proches des candidats qui se sont confiées à l'AFP, la Fifa presserait trois des prétendants à se ranger derrière le quatrième, le Sud-Africain Patrice Motsepe, avant le scrutin du 12 mars.

Un match à quatre qui deviendrait un duel ? Selon ces sources, Augustin Senghor (Sénégal) et Ahmed Yahya (Mauritanie) seraient prêts à accepter la proposition de la Fédération internationale de football : s'ils renoncent à se présenter au profit du milliardaire sud-africain, soutenu par Gianni Infantino, le président de la Fifa, ils seront 1er et 2e vice-présidents.


Météo Rabat