Joe Biden en plein dilemme sur le nucléaire iranien

Joe Biden en plein dilemme sur le nucléaire iranien

À peine un mois après son investiture, le nouveau président américain est appelé à lever les sanctions américaines contre l’Iran par plusieurs ONG pacifistes. À droite, le Sénat conservateur le somme de rester prudent vis-à-vis de la République islamique.

Trente-deux ONG américaines sont montées au créneau dans une lettre adressée, le 3 mars, au président Joe Biden. Craignant une escalade des tensions militaires impliquant leur pays au Moyen-Orient, elles pressent la nouvelle administration américaine de signer au plus vite un nouvel accord sur le nucléaire iranien.

D’après ces ONG pacifistes, plus le temps passe, plus le retour à l’entente avec l’Iran au sein d’un accord sera compliqué : "Plus longtemps les éléments de 'pression maximale' [politique de pression sur l’Iran instaurée par Donald Trump] resteront en vigueur, plus ils continueront à enhardir les partisans de la ligne dure et à rendre la diplomatie américano-iranienne difficile".