• Accueil
  • Actualités
  • Monde
  • Birmanie : Biden et l'UE condamnent fermement le jour le plus sanglant depuis le putsch
Birmanie : Biden et l'UE condamnent fermement le jour le plus sanglant depuis le putsch

Birmanie : Biden et l'UE condamnent fermement le jour le plus sanglant depuis le putsch

Auteure d'un putsch le 1er février, l'armée birmane a réprimé samedi dans le sang les manifestations de la population qui réclame le retour de la démocratie. Selon les Nations Unies, 107 personnes ont été tuées, dont sept enfants. Une répression fermement condamnée par le président américain Joe Biden, et l'Union européenne.

Le président américain Joe Biden et l'Union européenne mènent le concert de condamnations internationales après un week-end de répression sanglante en Birmanie, la journée de samedi ayant le plus lourd bilan depuis le coup d'Etat il y a deux mois, avec au moins 107 morts dont 7 enfants. Auteure d'un putsch le 1er février qui a renversé la cheffe du gouvernement civil Aung San Suu Kyi, l'armée birmane a réprimé dans le sang les manifestations quotidiennes réclamant le retour de la démocratie et la libération des anciens leaders, tuant au total plusieurs centaines de civils.

"Jour d'horreur et de honte"
Le nombre de morts est passé à au moins 459, selon l'AAPP, une ONG locale qui recense le nombre des morts depuis le putsch. Les Nations unies ont estimé le nombre de morts de samedi à 107 personnes - dont sept enfants - mais s'attendent à ce que ce bilan augmente encore. Les médias locaux font état de 114 morts.