Le CEO de WhatsApp, en procès contre NSO Group, s'exprime sur l'affaire d'espionnage Pegasus

Le CEO de WhatsApp, en procès contre NSO Group, s'exprime sur l'affaire d'espionnage Pegasus

En plein procès contre NSO Group, WhatsApp a pris la parole sur l'affaire Pegasus. Son CEO, Will Cathcart, affirme que le mode opératoire est le même que le piratage subi par 1400 téléphones découvert en 2019. Il appelle Apple à prendre des mesures pour éviter ce type d'intrusion.

Will Cathcart, le CEO de WhatsApp, a été interrogé par le Guardian sur l'affaire d'espionnage Pegasus. Il affirme que les conclusions de l'enquête menée par un consortium de médias et Forbidden Stories "correspondent bien à ce que nous avons vu lors de l'attaque que nous avons vaincue il y a deux ans", faisant ainsi référence au piratage de 1400 téléphones en 2018.

UN MODE OPÉRATOIRE SIMILAIRE
"Nous parlions aussi à l'époque de fonctionnaires gouvernementaux, de hauts fonctionnaires occupant des postes de haut importance pour la sécurité nationale et des alliés des Etats-Unis", ajoute-t-il. Des journalistes, des militants et des universitaires étaient également concernés. Ce qui correspond, en d'autres termes, au même mode opératoire que celui décrit dans l'affaire Pegasus révélée il y a quelques jours.


Météo Rabat

Agenda