Migration: l’Afrique s’est positionnée comme un acteur central

Migration: l’Afrique s’est positionnée comme un acteur central

L’Afrique s’est positionnée comme un acteur central de la mise en œuvre du Pacte Mondial pour des Migrations Sûres, Ordonnées et Régulières (pacte de Marrakech), a affirmé, aujourd'hui, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

“Alors même que la migration africaine est stigmatisée, surchargée de préjugés et associée à des conceptions binaires, l’Afrique s’est positionnée comme un acteur central de la mise en œuvre du Pacte”, a souligné le ministre à l’ouverture de la première réunion intergouvernementale pour l’Examen régional du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

M. Bourita, qui présidait cette conférence tenue virtuellement, a précisé que des grandes mesures africaines récentes sont des marqueurs à cet égard , citant notamment la mise en place effective de l’Observatoire Africain des Migrations dont le siège a été inauguré le 18 décembre 2020 à Rabat.

Cette Instance de l’UA – qui est la toute première à siéger au Maroc – est née d’une Vision Royale, portée par l’Agenda africain sur la Migration, a-t-il poursuivi, notant que l’Observatoire est, aussi, une déclinaison directe du Pacte de Marrakech, et en particulier de son objectif premier, qui est de collecter et d’utiliser des données précises qui serviront à l’élaboration de politiques fondées sur la connaissance des faits.