Les défis qui attendent la nouvelle ministre Nadia Fettah Alaoui

Les défis qui attendent la nouvelle ministre Nadia Fettah Alaoui

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient d’être nommé avec Nadia Fettah Alaoui qui prend la tête du Ministère de l’Economie et des Finances, en remplacement de Mohamed Benchaaboun. Devant elle, du pain sur la planche et une équation délicate : Comment relancer l’économie marocaine et tenir les promesses électorales de son parti ?

La nouvelle ministre de l’Economie et des Finances aura à relever un défi de taille, celui de reprendre l’un des plus importants ministères du pays, et de trouver des solutions à court et moyen termes pour relancer rapidement l’économie marocaine post-pandémie, mais aussi mettre en pratique les promesses du RNI qui se sont inscrites à gauche.

Une mission difficile et un exercice « très compliqué » pour le département de Nadia Fettah Alaoui qui devra « jongler entre plusieurs contradictions » prédit l’économiste Nabil Adel dans une déclaration à Hespress FR, en estimant que le département de Mme Fettah Alaoui ne pourra pas soutenir l’offre et la demande (promesse de son parti, ndlr) en même temps.