Karim Benzema doit rester en équipe de France même s’il est condamné

Karim Benzema doit rester en équipe de France même s’il est condamné

Le président de la Fédération française de football a assuré, hier dans « Le Parisien », que l’avant-centre, qui connaîtra la décision du tribunal le 24 novembre, ne serait « pas exclu par rapport à une éventuelle sanction judiciaire ».

Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, a expliqué, hier dans Le Parisien, que Karim Benzema devait rester en équipe de France. Alors que le parquet a requis dix mois de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende contre le joueur dans l’affaire de la « sextape », le président de la FFF a assuré que « Benzema ne sera[it] pas exclu par rapport à une éventuelle sanction judiciaire. Même s’il [est condamné à] une peine de prison avec sursis, il lui reste la possibilité de faire appel ».

M. Le Graët a précisé qu’il n’interviendrait pas dans la décision du sélectionneur d’appeler le joueur ou pas. « C’est à Didier [Deschamps] de considérer si, sportivement, il est apte à jouer avec les Bleus », a-t-il ajouté.

Le tribunal rendra son jugement le 24 novembre, cinq jours avant la cérémonie de remise du Ballon d’or, trophée qui récompense le meilleur footballeur de l’année et pour lequel Karim Benzema fait partie des favoris.