Liverpool : l'attentat préparé depuis

Liverpool : l'attentat préparé depuis "au moins" sept mois

L'explosion d'un taxi dimanche dernier devant un hôpital de Liverpool au nord de l'Angleterre a été préparé depuis "au moins" sept mois, a indiqué aujourd'hui la police britannique. Le chauffeur avait pu enfermer l'individu à l'intérieur de son véhicule avant de s'échapper. Après cette attaque, le Royaume-Uni a relevé lundi à "grave" le niveau de la menace terroriste sur le sol britannique.

Le suspect de l'explosion survenue dans un taxi de Liverpool (nord de l'Angleterre) avait préparé son attaque depuis "au moins" sept mois, a indiqué mercredi la police britannique. Les achats des composants de l'engin explosif qui a tué Emad Al Swealmeen, 32 ans, "ont été réalisés au moins" depuis qu'il avait loué un logement en avril, a précisé dans un communiqué la police antiterroriste, précisant que le suspect était né en Irak et avait souffert dans le passé de problèmes psychologiques.

Un acte terroriste
Cet homme de 32 ans était le passager du taxi et a été tué par la déflagration, survenue peu avant 11H00 (locales et GMT) devant un hôpital pour femmes, au moment où le Royaume-Uni commémorait les victimes des guerres, à l'occasion du "Dimanche du Souvenir". Le chauffeur a été légèrement blessé.