• Accueil
  • Actualités
  • Monde
  • Double attentat en Ouganda : la police dit avoir abattu cinq suspects et arrêté 21 personnes
Double attentat en Ouganda : la police dit avoir abattu cinq suspects et arrêté 21 personnes

Double attentat en Ouganda : la police dit avoir abattu cinq suspects et arrêté 21 personnes

Les deux attaques perpétrées mardi et revendiquées par l’organisation Etat islamique avaient fait quatre morts à Kampala.

La police ougandaise a annoncé, hier, avoir abattu cinq suspects et arrêté 21 personnes dans le cadre de l’enquête sur un récent double attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) et qui a tué quatre personnes à Kampala. Perpétrés par trois kamikazes, les deux attentats ont eu lieu à deux minutes d’intervalle mardi matin, d’abord à un check-point près du quartier général de la police, puis à proximité du Parlement, dans le quartier d’affaires de la capitale.

La police a attribué ces deux attaques à un « groupe local lié aux ADF », les Forces démocratiques alliées, une rébellion née en Ouganda et active depuis vingt-cinq ans dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) voisine. Elles ont été revendiquées par l’EI, qui désigne les ADF comme sa « province d’Afrique centrale » (Iscap en anglais). En mars, les Etats-Unis ont officiellement déclaré les ADF affiliés à l’EI.