WhatsApp met à jour ses conditions d'utilisation

WhatsApp met à jour ses conditions d'utilisation

WhatsApp précise, dans une mise à jour de ses conditions d'utilisation, les données qu'il récolte. Sont concernées les informations de connexion, celles relatives au terminal ou encore celles transmises par des tiers. Ces précisions sont une réponse à l'autorité de protection des données irlandaise, qui avait condamné la filiale de Meta au paiement d'une amende de 225 millions d'euros pour violation du RGPD.

WhatsApp, filiale de Meta (anciennement Facebook), a mis à jour aujourd'hui ses conditions d'utilisation. Elles ne sont applicables qu'aux utilisateurs européens de la messagerie.

UNE AMENDE DE 225 MILLIONS D'EUROS
Ce changement est une réponse à la décision de la Data Protection Commission (DPC) – l'équivalent de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) en Irlande – qui a condamné l'entreprise à une amende de 225 millions d'euros pour non-respect du Règlement général sur la protection des données (RGPD). Cette décision fait l'objet d'un appel devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE).

WhatsApp le précise d'emblée : cette mise à jour ne "change rien à la manière dont nous fonctionnons, et rien ne change dans la manière dont nous utilisons vos données ou avec qui nous les partageons, y compris avec Meta". Le but est de clarifier les données récoltées, traitées et éventuellement transmises.


Météo Rabat