Le point sur les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp

Le point sur les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp

La plateforme de messagerie WhatsApp fournit « plus de détails » sur la façon dont elle collecte et utilise les données des utilisateurs européens

En septembre, la Commission irlandaise de protection des données (DPC) a infligé à WhatsApp une amende de 225 millions d’euros. Il s’agit de la deuxième plus grande amende du Règlement général sur la protection des données (RGPD). La DPC accuse la plateforme d’avoir enfreint les obligations de transparence prévues par le règlement de l’UE en termes de fourniture d’informations aux utilisateurs et aux non-utilisateurs de son service. Le partage des données des utilisateurs, notamment avec la société mère de WhatsApp, constituait la principale source de préoccupation.

Une mise à jour plutôt qu’une amende
En réponse, WhatsApp a fait appel de l’amende en la qualifiant de « disproportionnée ». La plateforme estime qu’elle a fourni les informations requises aux utilisateurs. Toutefois, le service de messagerie a informé avoir mis à jour sa politique de confidentialité avec des informations supplémentaires. Cette nouvelle politique est entrée en vigueur ce 22 novembre.