La Cnil condamne Google et Facebook pour violation du consentement des internautes

La Cnil condamne Google et Facebook pour violation du consentement des internautes

Google écope d'une amende de 150 millions d'euros et Facebook d'une amende de 60 millions d'euros pour avoir violé la législation sur les cookies. La Cnil a jugé que leurs sites web ne permettent pas aux internautes de refuser les cookies aussi simplement que de les accepter. Ils ont trois mois pour se mettre en conformité.

La saga des cookies continue. Aujourd'hui, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a infligé une amende de 150 millions d'euros à Google et à sa filiale YouTube et une amende de 60 millions d'euros à Facebook (filiale de Meta). A l'issue de plusieurs contrôles, elle a estimé que les sites web de Google, YouTube et Facebook ne permettent pas aux internautes de refuser les cookies aussi simplement que de les accepter. Se faisant, les deux entreprises violent l'article 82 de la loi Informatique et Libertés.

TROIS MOIS POUR SE METTRE EN CONFORMITÉ
En complément des amendes, l'autorité protectrice de la vie privée a enjoint les sociétés de mettre à disposition des internautes situés en France, dans un délai de trois mois, un moyen permettant de refuser les cookies aussi simplement que celui existant, afin de garantir "la liberté de leur consentement". A défaut, elles devront chacune payer une astreinte de 100 000 euros par jour de retard.