Twitter travaille sur une intelligence artificielle plus éthique et plus transparente

Twitter travaille sur une intelligence artificielle plus éthique et plus transparente

Le réseau social veut s'attaquer aux biais inconscients de ses algorithmes, qui mettent en avant des contenus clivants ou perpétuent des discriminations de genre et d'origine.

Twitter a présenté hier ses travaux en cours pour rendre plus éthiques les algorithmes à l'œuvre dans les coulisses de la plateforme, et aussi pour donner plus de contrôle aux utilisateurs, une façon de répondre aux critiques sur les dangers liés à ces technologies.

Le réseau social dit vouloir améliorer ses algorithmes de «machine learning», c'est-à-dire les règles informatiques qui permettent aux ordinateurs d'«apprendre» automatiquement à partir des données. Grâce à ces systèmes dits d'intelligence artificielle (IA), la plateforme «déduit» en fonction de la navigation d'un utilisateur qu'il préfère les vidéos de chats à celle de chiens, par exemple. Mais «quand Twitter utilise le machine learning, cela peut avoir des conséquences pour des centaines de millions de tweets par jour, et parfois un système peut se comporter différemment de l'intention selon laquelle il a été conçu», reconnaît la société californienne.