Avec le Z Flip 3, le smartphone pliable devient enfin crédible

Avec le Z Flip 3, le smartphone pliable devient enfin crédible

A un prix acceptable et désormais résistant, le Samsung Galaxy Z Flip 3 à écran pliable que «20 Minutes» a testé devient une alternative crédible aux classiques smartphones haut de gamme

Ne plus flipper. Si les smartphones à écrans pliables lancés depuis un peu plus de deux ans pouvaient encore refroidir par leur prix très élevé et leur fragilité, le nouveau Galaxy Z Flip 3 que Samsung dévoile en cette rentrée se veut plutôt rassurant. Lancé à partir de 1059 euros*, soit le tarif d’un smartphone haut de gamme, il vient aussi combler les principales lacunes de ses rivaux en étant résistant. Il est ainsi vendu 500 euros de moins que son prédécesseur. Le luxe deviendrait-il accessible ?

Passé l’effet « waouh »…
Galaxy Z Fold, ou Z Flip (Samsung), Razr 2020 (Motorola), Mate Xs (Huawei), Mi MIX Fold (Xiaomi) ou encore le prototype de mobile à écran enroulable X2021 (Oppo) : on les a tous vus passer (voire testés), mais aucun de ces smartphones à écran souple n’était totalement convaincant. Et pour cause. Passé l’effet « Waouh » du terminal mobile dont l’écran Oled se plie en deux, il fallait bien se rendre à l’évidence : ces appareils restaient hors de prix (autour de 2000 euros), mais aussi très fragiles. Avec son nouveau Z Flip 3, Samsung semble avoir pris pleinement conscience des réticences du public sur le marché émergeant du smartphone à écran souple que le constructeur sud-coréen considère pourtant comme étant celui de l’avenir de la téléphonie mobile.


Météo Rabat

Agenda